Libellés

matérialisme historique Dialectique Karl Marx Anton Pannekoek Henri Lefebvre Marxisme PANNEKOEK PDF Révolution espagnole Spartacus Théorie critique Utopie commune de Paris Chine Conseils ouvriers Contre la Peste Nationaliste Histoire du capitalisme Idéologie Jean Barrot Louis Janover Michael Löwy Pierre Souyri Rosa Luxemburg Surréalisme contre-révolution féminisme réification Alain Fleig Anthropologie Axel Honneth Economie politique Espagne 36 FHAR Georg Lukàcs Gianfranco Sanguinetti Gilles Dauvé Histoire du fascisme Histoire du marxisme Internationalisme Jean Malaquais Karl Korsch Karl Mannheim Le Fléau social Maximilien Rubel Multiculturalisme Mutines Séditions Paul Lidsky Sociologie de la connaisance Soviets Ursula Le Guin avant-gardes condition ouvrière extrême droite fétichisme de la marchandise histoire de l'anarchisme rapports sociaux de classe situationnistes Aden Agone Alain Guillerm Alain Testart Alienation Andrea CAVAZZINI Andrew Feenberg André Rauch Angelo Tasca Anselm Jappe Ante CILIGA Art engagé Blast & Meor Borczuk Albert Brésil Bureaucratie céleste CIRA CRAIG O'HARA CRI DU PEUPLE Caliban Capitalisme en Chine Carlos Semprun Maura Carole Biewener Catalogne Libertaire Champ Libre Chili Chine traditionnelle Christophe Darmangeat Cindy Coignard Cinéma Classes populaires Claude Morilhat Collectif Junius Colonialisme Commune de Berlin Communisme Communisme théorique Contre la démocratie Contre le racket abertzale Contre le travail Contribution à la critique de l’idéologie ultra-gauche Cordons industriels Critique de la servitude volontaire Critique du Léninisme Critique radicale de la Valeur Daniel Guérin Danièle Kergoat Domination Don Droit Droit à la paresse EDI Editions Jubarte Editions RYTRUT Editions Spartacus Editions Syllepse Editions de l'Encyclopédie des Nuisances Edouard Descottes Enquête ouvrière Etienne Balazs Eugène Ivanovich Zamiatine Foucault Franz Jakubowski Front populaire Féminisme radical Féminismes Gaizki-Ikasi Maketo Gauche du capital Gauche réactionnaire Georges Gurvitch Guerre de classe Hartmut ROSA Histoire et conscience de classe IWW Ivréa Jack London Jacques Baynac Jacques Gouverneur Jan Waclav Makhaïski Jean Maîtron Jean-Louis Roche Jean-Loup Amselle Jean-Marie Brohm Jean-Yves Bériou Josef DIETZGEN Jules François Dupuis Julio Sanz Oller KAPD Karl Nesic L'autre Combat La lutte de classe en Ulster Langue Espagnole Le mode de production asiatique Le socialisme des intellectuels Les Bons Caractères Louis Mercier-Vega Lutte de classe et nation Mai 68 Marcuse Martin Jay Mathieu Rigouste Mauss Max Weber Michel Ragon Mike DAVIS Militantisme Miriam Qarmat Mondialisation capitaliste Mother Jones Mécislas Golberg Nicolas Tertulian Nicole Van Enis Norman Spinrad Olivier Bloch Oskar Anweiler Paresse Pascal Charbonnat Paul Lafargue Perry ANDERSON Philippe Bourrinet Portugal Poum Prolétariat universel Propriété privée Psychanalyse politique Punk Qu'est-ce que le communisme ? Queer Quel sport Refus de parvenir Riviale Philippe Robert Kurz Roger DANGEVILLE Révolution dite des œillets Révolution russe Sans patrie ni frontières Sens & Tonka Silvia Federici Situationniste Theorie de la reconnaissance Théories de l'art Tom Thomas Transition démocratique portugaise Travail Trotskiens Trotskistes Victor Serge Viktor Lvovitch Kibaltchitch Wilhelm Reich Zo d'Axa accumulation primitive agit-prop anarchie art et utopie art militant bourgeoisie concept de parti contre le national-socialisme de L'IRA contre le patriarcat contrôle ouvrier culture prolétarienne dadaïsme dialectique marxiste division sexuelle du travail démocratie empowerment foucaulâtres féodalisme histoire du matérialisme histoire du mouvement libertaire idéologie sportive le mouvement communiste matérialisme national-bolchevisme nouvelle objectivité néo-fascistes oisiveté opium du peuple ordre sécuritaire pouvoir populaire rapports sociaux de sexe réalisme socialiste sorcière spartakiste sulliver terrorisme terrorisme d'Etat transition au capitalisme trotsky universalisme wertkritik école de Francfort études féministes

dimanche 14 août 2016

Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1980 / Jean-Claude LUTANIE

Je demande à Gérard de te faire parvenir un petit pamphlet très louche (Protestation... sur les capitulations de 1980), qui me paraît devoir être lu avec beaucoup d'attention. 
Guy Debord, lettre à Jaap Kloosterman, 13 juillet 1981



"Jean-Claude Lutanie est entré dans la contestation sociale à Poitiers, d'où il était natif. Membre de la Gauche prolétarienne, il participe à la séquestration du recteur de l'académie de Poitiers en 1971, puis rompt assez rapidement avec la G.P. sur une base situationniste : la critique du militantisme. En 1976, il est exclu de l'Université avec quatre de ses camarades après avoir semé un souk assez mémorable.

Puis, il s'installe à Toulouse où il fréquente les groupes anarchistes plus ou moins informels qui y foisonnent alors. Il ne manque pas de se lier avec les membres des GARI juste libérés, et parmi eux Jean-Marc Rouillan avec lequel il entretiendra une indéfectible amitié, à l'aune de laquelle il faut lire sa Protestation.

Durant les années 1980-1981, il vit de l'air du temps avec quelque réussite.
 
Après un séjour en prison, il quitte la France pour enseigner en Algérie. À son retour il obtient que son casier judiciaire soit blanchi afin de passer le concours de professeur de lettres-histoire en lycée professionnel. Les dernières années de sa vie (jusqu'à sa mort, en décembre 2006) sont marquées par la discrétion et l'attention à cette jeunesse que les médias ne peuvent encadrer.
 
Signalons qu'en 1993, Jean-Claude Lutanie avait fait paraître sous son nom Une lecture paranoïaque-critique de la maison Tellier, texte dans lequel il explore les possibilités du calembour à la manière de Jean-Pierre Brisset. Cet ultime opus témoigne du goût de l'auteur pour la subversion des savoirs et pratiques académiques, et de sa conviction d'une certaine conformité du mot et de la chose.
 
Voici l'homme. Il n'était pas de «ces troupes d'élite qui, après avoir accompli quelque vaillant exploit, sont encore là pour défiler avec leurs décorations, et puis se retournent contre la cause qu'ils avaient défendue ».
 
Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1980 a paru en 1981 sans autre nom d'auteur que le terme d'« Incontrôlé », sans mention d'éditeur, imprimé sur du papier volé.
 
Sa sortie s'accompagnait d'une affiche aphoristique dont le texte est reproduit à la fin de l'ouvrage.
 
Le titre reprend celui d'un opuscule écrit par un républicain espagnol revendiquant lui aussi le nom d'« Incontrôlé» : Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1937, paru deux ans plus tôt en France dans une traduction de (Guy Debord et Alice Becker-Ho. Le retournement de ce titre contre Debord, et l'usage même d'un détournement dirigé contre lui donnent une idée de l'intention dialectique du pamphlet et de la colère qu'il pouvait déclencher chez les situationnistes.
 
Protestation est un pamphlet motivé par un réflexe de solidarité avec Jean-Marc Rouillan, alors en prison. On sent cette solidarité entière et spontanée, bien que parfois gênée par des divergences fondamentales quant aux principes d'Action directe. Cette réserve tenue ici pour hors-sujet, Protestation témoigne avant tout d'une déception à l'égard de la pensée situationniste et de ses «promesses de jeunesse non tenues ». Lutanie vise essentiellement - parfois à travers quelques autres de ses adeptes - Debord, accusé, sinon de jalousie envers une radicalité dont il était bien incapable, quoiqu'il la réclamât, du moins de mauvaise foi dans son affiliation de la manipulation du groupe par l'État. En multipliant les palinodies et les rétropédalages théoriques, en jetant le discrédit sur toute forme d'action directe pour mieux légitimer son inaction discrète, on passe très vite du Tout ou Rien au rien du tout. En lecteur attentif des textes situationnistes, Lutanie estimait que si, de la part du groupe et en raison de ses principes, ne pas défendre Action directe était une lâcheté, l'accabler était une trahison, trahison d'autant plus perfide et policière qu'au moment où la critique situationniste se fait le plus sentir, les membres d'AD étaient poursuivis et allaient être bientôt arrêtés.
 
Debord ne sut jamais qui était l'auteur du pamphlet mais il en est fait plusieurs fois mention dans sa correspondance, en des termes parfois violents, preuve qu'il en a été vivement ébranlé.
 
Ce texte est un des premiers à annoncer le virement qui s'opère imperceptiblement, à l'aube des années 1980, dans le discours des intellectuels réputés les plus subversifs. Il annonce la fin d'une époque largement acquise au romantisme de l'action violente, observe avec lucidité le renoncement aux idéaux définis au cours de la décennie précédente et, plus encore, critique la dénonciation, par ceux-là même qui les avaient énoncés, de toute tentative de réalisation de ces idéaux.

Mais l'ouvrage est d'abord, on l'a compris, circonstanciel. Sa réédition est un hommage à Jean-Claude Lutanie, et marque la naissance des Éditions du même nom. Il nous a semblé d'autre part que la récente parution du sixième tome de la correspondance de (Guy Debord, dans lequel le texte est plusieurs fois mentionné, avait pu attiser la curiosité de quelques-uns de ses lecteurs, destinée, sans cette réédition, A demeurer insatisfaite. Enfin, par delà cet aspect historique, le propos du texte lui-même est, à certains égards, toujours de saison: «Il y avait pour objectif pratique et amical souci de contribuer à faire sortir des gens de prison », écrit Lutanie dans ses notes A propos de Protestation. Or, quelques décennies plus tard, Jean-Marc Rouillan et d'autres membres d'Action directe y sont toujours et n'y seraient peut-être plus si de plus nombreuses voix s'étaient élevées, sinon contre leur incarcération, du moins contre la durée de celle-ci et la scandaleuse annulation, en octobre 2008, du régime de semi-liberté dont Rouillan à quelque temps bénéficié. Mais, sans compter sur d'ardents défenseurs en cette époque de peu de causes, on peut déplorer, de même que l'auteur à l'époque, tant de fervents détracteurs parmi les gens qui pensent et qui lisent en frémissant des histoires de beaux assassinats et de prisons ouvertes.


Les éditeurs, décembre 2010"


Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1980 a paru en 1981 sans autre nom d’auteur que le terme d’«Incontrôlé», sans mention d’éditeur, imprimé sur du papier volé.


Editions Lutanie Editions 2011 - ISBN : 978-2-918685-00-5
 
Note Botanica une critique féroce et valable du "sanguinettisme" et de l'ouvrage Du terrorisme et de l’État pertinente dans de nombreux aspects car elle vise juste, peut-être moins finalement avec le recul ....historique.
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'objet du Blog

Proposer une liste d'ouvrages pour la formation militante et le débat.

Ceci dans une perspective révolutionnaire classiste anticapitaliste et internationaliste, anti-autoritaire.

Nous ne parlerons ici que des ouvrages stimulants et éviterons les marchandises à la mode, le verbiage militant.

Quelques fois les ouvrages seront disponibles en téléchargement au format PDF.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires sur les ouvrages.