Libellés

matérialisme historique Dialectique Karl Marx Anton Pannekoek Henri Lefebvre Marxisme PANNEKOEK PDF Révolution espagnole Spartacus Théorie critique Utopie commune de Paris Chine Conseils ouvriers Contre la Peste Nationaliste Histoire du capitalisme Idéologie Jean Barrot Louis Janover Michael Löwy Pierre Souyri Rosa Luxemburg Surréalisme contre-révolution féminisme réification Alain Fleig Anthropologie Axel Honneth Economie politique Espagne 36 FHAR Georg Lukàcs Gianfranco Sanguinetti Gilles Dauvé Histoire du fascisme Histoire du marxisme Internationalisme Jean Malaquais Karl Korsch Karl Mannheim Le Fléau social Maximilien Rubel Multiculturalisme Paul Lidsky Sociologie de la connaisance Ursula Le Guin avant-gardes extrême droite fétichisme de la marchandise histoire de l'anarchisme rapports sociaux de classe situationnistes Aden Agone Alain Guillerm Alain Testart Alienation Andrea CAVAZZINI Andrew Feenberg André Rauch Angelo Tasca Anselm Jappe Ante CILIGA Archives GETAWAY Art engagé Blast & Meor Borczuk Albert Brésil Bureaucratie céleste CIRA CRAIG O'HARA CRI DU PEUPLE Caliban Capitalisme en Chine Carlos Semprun Maura Carole Biewener Catalogne Libertaire Champ Libre Chili Chine traditionnelle Christophe Darmangeat Cindy Coignard Cinéma Classes populaires Claude Morilhat Collectif Junius Colonialisme Commune de Berlin Communisme Communisme théorique Contre la démocratie Contre le racket abertzale Contre le travail Contribution à la critique de l’idéologie ultra-gauche Cordons industriels Critique de la servitude volontaire Critique du Léninisme Critique radicale de la Valeur Daniel Guérin Danièle Kergoat Domination Don Droit Droit à la paresse EDI Editions Jubarte Editions RYTRUT Editions Spartacus Editions Syllepse Editions de l'Encyclopédie des Nuisances Edouard Descottes Enquête ouvrière Etienne Balazs Eugène Ivanovich Zamiatine Foucault Franz Jakubowski Front populaire Féminisme radical Féminismes Gaizki-Ikasi Maketo Gauche du capital Gauche réactionnaire Georges Gurvitch Guerre de classe Hartmut ROSA Histoire et conscience de classe IWW Ivréa Jack London Jacques Baynac Jacques Gouverneur Jan Waclav Makhaïski Jean Maîtron Jean-Louis Roche Jean-Loup Amselle Jean-Marie Brohm Jean-Yves Bériou Josef DIETZGEN Jules François Dupuis Julio Sanz Oller KAPD Karl Nesic L'autre Combat La lutte de classe en Ulster Langue Espagnole Le mode de production asiatique Le socialisme des intellectuels Les Bons Caractères Louis Mercier-Vega Lutte de classe et nation Mai 68 Marcuse Martin Jay Mathieu Rigouste Mauss Max Weber Michel Ragon Mike DAVIS Militantisme Miriam Qarmat Mondialisation capitaliste Mother Jones Mutines Séditions Mécislas Golberg Nicolas Tertulian Nicole Van Enis Norman Spinrad Olivier Bloch Oskar Anweiler Paresse Pascal Charbonnat Paul Lafargue Perry ANDERSON Philippe Bourrinet Portugal Poum Prolétariat universel Propriété privée Psychanalyse politique Punk Qu'est-ce que le communisme ? Queer Quel sport Refus de parvenir Riviale Philippe Robert Kurz Roger DANGEVILLE Révolution dite des œillets Révolution russe Sans patrie ni frontières Sens & Tonka Silvia Federici Situationniste Soviets Theorie de la reconnaissance Théories de l'art Tom Thomas Transition démocratique portugaise Travail Trotskiens Trotskistes Victor Serge Viktor Lvovitch Kibaltchitch Wilhelm Reich Zo d'Axa accumulation primitive agit-prop anarchie art et utopie art militant bourgeoisie concept de parti condition ouvrière contre le national-socialisme de L'IRA contre le patriarcat contrôle ouvrier culture prolétarienne dadaïsme dialectique marxiste division sexuelle du travail démocratie empowerment foucaulâtres féodalisme histoire du matérialisme histoire du mouvement libertaire idéologie sportive le mouvement communiste matérialisme national-bolchevisme nouvelle objectivité néo-fascistes oisiveté opium du peuple ordre sécuritaire pouvoir populaire rapports sociaux de sexe réalisme socialiste sorcière spartakiste sulliver terrorisme terrorisme d'Etat transition au capitalisme trotsky universalisme wertkritik école de Francfort études féministes

mercredi 24 mai 2017

Profession : Révolutionnaire / Boris FRAENKEL


Note Botanica.
Au delà des options politiques qui nous sont plus que étrangères on ne peut faire l'impasse sur cette lecture. On y apprendra beaucoup de choses de ce mentor trotskiste...traducteur de Reich, Marcuse, Lukàcs, Trotsky.

«Anonyme jusqu’en 1995», Boris Fraenkel apparaît dans l’actualité lorsqu’il fut question du passé trotskiste de Lionel Jospin. Dans ce livre Fraenkel apporte la preuve de l’engagement trotskiste de l’ancien Premier ministre au cours des années 60.

«Qu’un jeune Juif de Dantzig, né peu après la Grande guerre, rejette la religion, devienne sioniste, puis marxiste a été un itinéraire assez partagé. Qu’il ait choisi de renoncer à toute activité lucrative pour se consacrer à la révolution et qu’il ait maintenu cette ligne de conduite toute sa vie en en payant le prix, l’est déjà moins. Je dois à Boris Fraenkel d’être entrée dans le monde d’avant la catastrophe, dans le Dantzig de l’entre-deux guerres, comme aucun livre n’aurait pu m’y faire entrer, même si, plus d’une fois, je lui reprochais de ne pas en dire assez. L’itinéraire personnel et la trajectoire politique de Boris Fraenkel s’inscrivent de façon presque exemplaire dans l’histoire du “court vingtième siècle” circonscrit par Hobsbawm.» Sonia COMBE, historienne.

Éditions le Bord de L'eau - 200p. 2004.

"Socialisme ou barbarie" de Philippe GOTTRAUX

Un engagement politique et intellectuel dans la France de l'après-guerre.


"De 1949 à 1967, le groupe et la revue Socialisme ou Barbarie ont détonné dans la gauche française, qui succombait souvent aux sirènes de la " Patrie du socialisme " et confondait facilement marxisme et stalinisme. Tout en s'affirmant anticapitaliste, Socialisme ou Barbarie n'a cessé, contre vents et marées, de critiquer l'URSS, le stalinisme, les partis communistes et la bureaucratisation du mouvement ouvrier, à l'Est comme à l'Ouest. Les idées de Socialisme ou Barbarie rencontrent un plus large public dans le sillage de Mai 1968, puis de la conjoncture antitotalitaire de la seconde moitié des années soixante-dix. Le trajet de Cornelius Castoriadis et Claude Lefort, deux anciens animateurs du groupe, n'est pas étranger à cet impact posthume. Ce livre retrace, d'une part, la riche aventure de cette " avant-garde ". Il évoque ainsi la connivence conflictuelle au sein de l'extrême gauche, les rapports tendus avec le champ intellectuel, les débats internes agités (sur l'organisation, le marxisme, notamment), les multiples efforts entrepris pour influer sur la pratique politique, etc. Il rend compte, d'autre part, du processus qui conduit un collectif de militants à cesser ses activités politiques, et mène de la sorte une sociologie de l'engagement, abordée sous l'angle paradoxal du désengagement. Cette étude, qui s'appuie sur de nombreuses sources, en partie inédites (procès-verbaux d'assemblées, bulletins internes, témoignages d'anciens protagonistes, tracts, etc.), enrichit du même coup la connaissance de la France de l'après-guerre, notamment sous l'angle de l'attitude politique des intellectuels."


TABLE

TRAJET AU CŒUR D'UNE AVENTURE COLLECTIVE

1946-1949 : l'opposition dans le PCI
1949-1951 : l'autonomie organisationnelle
1951-1952 : les basses eaux
1953-1956 : une relative sortie du désert
1956-1958 : une phase de transition
1958-1962 : l'organisation Pouvoir Ouvrier
1962-1963 : des lézardes à la scission
1963-1968 : vers l'abandon de l'activité politique

POUR UNE SOCIOLOGIE D'UN DÉSENGAGEMENT

Le désengagement, un phénomène multi-déterminé
Socialisme ou Barbarie dans le champs politique radical
Socialisme ou Barbarie en marge du champs intellectuel
Quand Socialisme ou Barbarie ne suffit plus

 Payot-Lausanne 1998 - 427 pages .

Un ouvrage important hélas épuisé, qui mérite bien une ré-impression...

vendredi 5 mai 2017

Lucien de SAMOSATE (OEUVRES COMPLÈTES)

"Provocateur et démystificateur, cet avocat et intellectuel grec vécut au IIe siècle dans un Empire au sommet de sa puissance dont il sut mieux qu'un autre dépeindre et railler les vices et les vertus. Ses textes empruntent à la comédie et à la satire leur ton enjoué et leur saveur toute particulière.

Lucien sait parler de tout et de rien, un peu à la manière de Montaigne. D'une réflexion sur l'art, il passe à un essai sur la manière d'écrire l'histoire, sur la vie en société, les affaires politiques ou l'éducation sportive, au gré d'une inspiration primesautière, fantaisiste et toujours inattendue. Ses écrits offrent le large éventail d'une comédie humaine vive, incisive, parfois grinçante, ou l'on côtoie les figures et caractères les plus divers : atrabilaires et misanthropes (Timon), charlatans et faux devins (Pérégrinos, Alexandre), parvenus incultes (Le Bibliomane ignorant), dames de petite vertu (Dialogues des courtisanes) et la riche galerie des maîtres de philosophie dont les actions comme les moeurs démentent la doctrine en croyant faire fi de la nature et de la vérité... En dépit d'une certaine gravité, le rire affleure toujours chez Lucien, qui manifeste un goût immodéré pour le bon sens et la raison face aux folies des hommes et à leurs illusions.

Son oeuvre, publiée ici dans son intégralité, nous entraîne dans un extraordinaire périple au coeur de la culture grecque, qui a traversé les siècles sans rien perdre de sa grâce, de sa légèreté, ni de son inépuisable vitalité."

Né en Syrie, dans la province de Commagène, sur la route qui reliait Rome à l'Asie Mineure et à l'Inde, Lucien de Samosate vécut au IIe siècle apr. J.-C. (vers 117-vers 180), dans un Empire romain au sommet de sa puissance, qui garantissait la paix à ses ressortissants en montrant un respect relatif aux peuples soumis et en favorisant leur intégration. L'enfant de Samosate (dont la langue maternelle était peut-être l'araméen) fut un intellectuel grec, qui exerça le métier d'avocat. C'était un rhéteur, un sophiste, un conférencier qui parcourut l'empire en pratiquant l'art du discours. Il a été redécouvert à la Renaissance par Érasme, lu assidûment par Montaigne et Rabelais et au XVIIIe siècle par Voltaire et Swift.

Robert Laffont (Coll. Bouquins) - 1248p

mercredi 3 mai 2017

Senior Service / Carlo Feltrinelli

Senior Service / Carlo Feltrinelli

"A la fois homme fortuné et hors la loi. Membre du PCI et son bâilleur de fonds mais éditeur des dissidents soviétiques. Un des ses auteurs (Arbasino) note qu'un nouvel Orson Welles aurait pu faire de lui un nouveau Citizen Kane. Senior Service c'est la marque des cigarettes qu'il fume. Carlo Feltrinelli son fils déroule devant nous le fil de cette aventure fulgurante (il mourra à 46 ans) dans une biographie intime et subjective, qui tient compte du climat politique haletant et d'un environnement littéraire exceptionnel. En dix ans ce pragmatique inspiré crée la maison d'édition innovante qui va le rendre célèbre dans le monde entier et lui permettre d'intervenir politiquement dans son pays (et ailleurs) par le biais de la littérature. Le Docteur Jivago et Le Guépard, c'est lui. Il est tenu en suspicion par le Kremlin mais il est aussi la bête noire de la CIA. Il sait que ses livres sont des armes efficaces. Sont-ils suffisants ou adaptés pour contrer le terrorisme ou les coups d'état larvés ? C'est le temps de la mutation du PCI, de l'apparition des nouvelles avant-gardes (le groupe 63) et des Brigades Rouges. Ses interlocuteurs seront pêle-mêle Fidel Castro, Pasternak, Renato Curcio (fondateur des BR), Garcia Marquez. Au plus fort de la stratégie de la tension, la droite tente de lui attribuer la paternité des attentats les plus meurtriers. Il se sent menacé. Il prend le maquis, se déplace sous de multiples identités. Il répond à la menace fasciste (bien réelle quoique à l'époque on l'ait sous-estimée) en prenant les armes. Au plus fort de cette descente aux enfers, il reste un père attentionné, qui écrit des lettres intelligentes et lucides à son petit garçon. Passionné et ludique, il s'engouffre dans la clandestinité comme un personnage de Cocteau dans un miroir. Lorsqu'il saute avec l'engin explosif qu'il manipule sur un pylône d'une ligne à haute tension, le mystère de sa vie reste entier : assassinat ou accident ?"

Christian Bourgois Editeur 447 pages / traduit de l'italien par Guillaume Chpaltine

mardi 21 mars 2017

La guerre permanente...Anthologie des écrits de Marc CHIRIK

La guerre permanente...
anthologie des écrits de Marc CHIRIK
Éditions Prométhée 2017.

12 euros

Collection connaissance de la Gauche communiste

<< ..Critias! Tu me parles comme si je prétendais connaître les choses sur lesquelles je pose des questions, (or) j'examine avec toi les problèmes au fur et à mesure qu'ils se présentent, parce que je n'en connais pas la solution. » Platon in Charmide (sur la sagesse) réplique de Socrate.

Comme Socrate, Marc Chirik utilisait d’une certaine manière la maïeutique revue et corrigée à sa façon. Sa technique consistait à ce que son interlocuteur s’interroge lui-même. Il s’agissait d’une part de faire accoucher les idées mais surtout de faire comprendre que ce qu'on croyait appréhender n'était souvent qu’une croyance. D'autre part, il remettait, sans cesse, en cause les choses et demandait à ses interlocuteurs de faire de même pour arriver à la compréhension la plus fine possible de la réalité politique qu’ils avaient sous les yeux.

C'était aussi un excellent polémiste et débatteur discutant en permanence avec le souci de la clarté politique ce qui était parfois fatiguant quand on voulait un peu reprendre son souffle pour continuer le débat. C’est ce que décrit fort justement Malaquais dans Planète sans visa :

« Marianne se sentait lasse et nerveuse.(...) Elle n’avait pas envie d'argumenter avec Marc, il était trop fatigant à suivre et il ne se laissait pas désarçonner, pas même si on le criblait d'insolences. » (page 428)

Nous livrons, ici, une vaste compilation de textes qui couvre plus de 60 ans de la vie d’un militant révolutionnaire qui a traversé tout le siècle dernier avec toutes ses pires avanies. Toutefois, nous n'en sommes pas restés la puisque dans nombre de présentations nous avons cherché à actualiser les réflexions de Marc Chirik car sur de nombreux points elles étaient prémonitoires : la guerre généralisée et permanente depuis l9l4, l'analyse des situations politiques, avec les flux et les reflux de la lutte de classe, qui nous (fournissent une boussole pour notre réflexion politique d'aujourd'hui (avec la dispertion des organisations, l'attitude à avoir entre révolutionnaires pour tenir bon face a la tourmente) et l'importante question de la conscience de classe.
M.A

L'objet du Blog

Proposer une liste d'ouvrages pour la formation militante et le débat.

Ceci dans une perspective révolutionnaire classiste anticapitaliste et internationaliste, anti-autoritaire.

Nous ne parlerons ici que des ouvrages stimulants et éviterons les marchandises à la mode, le verbiage militant.

Quelques fois les ouvrages seront disponibles en téléchargement au format PDF.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires sur les ouvrages.